Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon Etoile, Prête-Moi Ton Oreille

En créant cet espace, je pense à laisser une trace avant le départ sans date. Peut-être demain, peut-être dans quelques années... Un lieu d'échange, un confident où je ne sais quand je lui rendrais visite, ni même pourquoi ?

Je Hais Comme Vous Aimez

Publié le 28 Juillet 2007 par Sév in Vous Autres

L'heure approche, j'attends cet instant comme une mise à mort, avec pas mal d'appréhension. La peur m'envahit peu à peu, la poitrine cogne davantage, la tête commence à chauffer. Qu'est-ce que je redoute tant ? 
Je redoute encore une fois de ne pas être à la hauteur de vos colères, de ne pas savoir terrer ma peur comme il faut. Je redoute tant de craquer devant vos lâchés de maux si brusques. Je n'arrive pas à être indifférente à ses changements d'humeurs si soudain. Votre mal-être me donne la nausée. Je ne sais jamais à quoi m'attendre, vous êtes si imprévisibles. Je suis cette éponge qui gobe votre mal de vivre.

La tension est palpable, l'horloge s'est arrêtée sur ce laps de temps. Même durant une absence, ce rituel vit toujours, il cogne l'intérieur. Pas besoin de voir, ni d'entendre pour le vivre. Je me tourmente de ses instants figés à cette heure du soir bien précis. Quelle corvée de devoir vivre ses lamentations qui finissent par t'imprégner et t'atteindre. Elles viendront alimenter cette tension qui au fil du temps paralyse ce corps frustré de toutes ses pressions.

J'en veux à la terre entière, à moi-même, mais pas à vous. Je m'abrutis à essayer de vous comprendre, comme si cela était devenu un but. Je m'en veux de pas savoir rester indifférente à tout cela et d'espérer qu'un jour, tout change. Je sais très bien que cela relève de l'utopie, je résiste malgré tout.

Commenter cet article

perny 17/08/2007 19:50

l'utopie n'existe que pour ce qui n'on pas la volonté de parvenir à leur butles gens sont incompéhensible uniquement à cause nos ignorances ...j'adore ce que tu fais franchement je m'incline merci

Sév 17/08/2007 20:00

Faut-il encore avoir un but. Il n'est pas toujours besoin de but pour avancer.       

Bruno 10/08/2007 22:53

Regarde bien l’image que tu as mis, c’est Naruto. Un petit garçon rejeté de la société et il ne sais même pas pourquoi. Il soufre mais résiste. Fait de même résiste, car se qui ne te tue pas, te rend plus fort… Naruto est devenu ninjas et l’un des plus forts, (je n’ai pas vu la fin de la série, donc je ne sais pas comment sa se fini). Je suis sur que tu arriveras à t’en sortir. J’ai beaucoup d’empathie, et je peux te dire que je ne m’en suis jamais habitué. Je l’ai apprivoisé et je vis avec, je l’utilise quand il le faut et le fait taire quand il n’a pas à être là… (Je ne dis pas que c’est facile, mais que c’est possible.) Je n’ai malheureusement pas de mode d’emplois pour t’aider, alors tien bon et courage, je suis de tout cœur avec toi.

Sév 10/08/2007 22:54

CiMer.                                                   

Kei 06/08/2007 18:19

L'empathie est toujours quelque chose de dur à gérer... Je me demande si on finit par s'y habituer un jour.

Sév 06/08/2007 18:25

Faut faire avec.                                

isabelle 30/07/2007 13:07

qui sont donc ces gens qui t'entourent et qui tentent de te dévorer ? peu importe, d'ailleurs, la force est en toi, petit scarabée, rire.ne les regarde plus, ne les écoute plus et un jour quand tu seras prète tu auras l'envie de les voir, les entendre .

Sév 30/07/2007 18:58

Ah oué.                                           

trinity 30/07/2007 12:24

J'ai vécu la descente aux enfers et les médocs pendant 10 ans, shootée 24h/24h et j'en suis doucement sortie. Le combat est difficile, long et douloureux, même si je ne serai plus jamais celle que j'étais, j'ai grandi par cette expérience et aujourd'hui je vois les choses de façons différentes !Je ne suis pas maso mais je remercie la vie de m'avoir fait vivre tant de souffrances car j'en ai tiré une grande leçon et une grande force.Il y a toujours une sortie aux tunnels.TRINITY

Sév 30/07/2007 19:00

La sortie... pour aller où ?