Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon Etoile, Prête-Moi Ton Oreille

En créant cet espace, je pense à laisser une trace avant le départ sans date. Peut-être demain, peut-être dans quelques années... Un lieu d'échange, un confident où je ne sais quand je lui rendrais visite, ni même pourquoi ?

Continuité

Publié le 16 Septembre 2007 par Sév in Maintenant

Je m'en veux toujours de ressentir du négatif envers une personne. Les sentiments ne se contrôlent pas, mais je déteste cette empathie qui fait que je me mets systématiquement à la place de la personne. Je ne peux ressentir la même chose qu'elle, même si nous avons traversé des épreuves similaires, même si notre histoire se rapproche. Nous sommes si complexes, qu'il est impossible d'avoir un double de nous-même, de notre intérieur. Je sais, j'ai beau savoir, rien y fait, je pense toujours au pire. Nos réactions sont si imprévisibles, tout comme nos ressentis...

Demain, je peux venir à être clouée au lit, je sais qui sera présent. Je ne me fais aucune illusion à ce sujet. La mort me fait peur, comme la plupart des gens, c'est un terrain inconnu.

Souvent, je pense à comment je quitterais ce monde. C'est zarbi mais, cela m'arrive et l'image qui me revient souvent est la vielle fille mourant seule entre ses quatre murs. Cette image bien qu'effrayante est assez paisible, elle n'est en rien violente. Ma mort sera une délivrance en quelque sorte. L'appréhender est normal.
Les épreuves de la vie rappellent qu'elle n'est jamais bien loin et que cette vie ne tient que sur un fil. La mort des personnes que j'aime m'effraie plus que la mienne. Le vide donne le vertige, la chute abasourdit.

Je me demande souvent ce que j'aurais pu dire ou faire à la personne, en sachant que je ne la reverrais plus. Je ne suis pas du genre à parler de mes états d'âmes dans la vie quotidienne, c'est une seconde peau ; Une pudeur que de rien laisser paraître et dire encore moins. Il y a aussi ce vécu qui fait que j'ai mis pal mal de côté, les réflexes restent.

Avant de partir de cette planète, il m'est important de laisser une trace. Pour certain ça sera des gosses, pour moi non, c'est une chose que jamais je ne pourrais envisager. Avoir une progéniture, ça ne colle pas avec mon intérieur et je n'en ressens ni le besoin, ni le désir. Cette trace, ça sera l'écrit, un peu ma voix, ma pensée et le web reste ma plume, cette communication, ce partage, ce refuge... Je peux y laisser mes marques, elles seront à la portée de tous et non perdues, ni enfuies.

Demain si je venais à ne plus exister, ses mots continueront leur chemin dans cet univers. C'est une continuité, je ne peux partir avec tout ce que j'ai dans cet intérieur, impossible. Ce n'est en rien une religion, mais un besoin et aussi un essentiel.

Je n'ai pas vécu tout ce fiasco pour en repartir avec, c'est bien trop pour mon être. Chaque chose vécue apporte une richesse intérieure qui n'est pas toujours exploitée. La douleur, la souffrance referment bien des portes, pas seulement celles de l'extérieur.

Je laisse une partie de moi ici. Il m'est important d'avoir posé les choses, même celles qui paraissent futiles. Je quitterais ce monde plus légère.

 

Commenter cet article

Enroël 20/09/2007 21:46

Les Moires tissent les fils mais ne décident en rien notre parcours... Ne nous quitte pas encore, je te découvre à peine....

Sév 20/09/2007 21:59

Mais non, je reste encore un peu.           

ClairdeLune 19/09/2007 22:52

Ben oué.Nuit Bonne.CDL

Sév 19/09/2007 22:54

Nuit bonne.                           

ClairdeLune 19/09/2007 22:33

L'enfer me ment et quelque part a dit: Perdu...ClairdeLune en continuité...

Sév 19/09/2007 22:46

Ah oué.                                   

ClairdeLune 19/09/2007 19:08

Je suis déjà perdu... Toi, Nous tous...Donc impossible de perdre ce qu'on a pas...

Sév 19/09/2007 19:36

Tu es en vie, tu as donc toujours à perdre.          

ClairdeLune 19/09/2007 18:45

Joli Uni-Vers...Clair de l'Une en passant

Sév 19/09/2007 19:00

Te perd pas.