Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon Etoile, Prête-Moi Ton Oreille

En créant cet espace, je pense à laisser une trace avant le départ sans date. Peut-être demain, peut-être dans quelques années... Un lieu d'échange, un confident où je ne sais quand je lui rendrais visite, ni même pourquoi ?

Résiste Temps...

Publié le 25 Octobre 2007 par Sév in Vous Autres

Cela fait quelques mois où je ne me suis plus attachée à qui que ce soit. Je me dis que je tiens bon, je n’ai plus de grande attache. Cela fait cinq ans que j’erre sur le web et que je tisse des liens assez zarbis avec les personnes croisées. Les sentiments sont tellement forts que je m’en oublie, l’autre devient mon obsession. Avant le web, j’avais ce même délire sur les personnes, difficile là cependant de cacher mes sentiments, je perdais pieds, je n’étais plus moi-même. 

Ici sur la toile, le regard de l’autre n’existe pas, je peux donc laisser passer mes émotions au fur et à mesure, sans que l’autre le sache et il n’y a pas toutes ses expressions corporelles qui me bloquent et qui peuvent être mal interprétées. Quand une personne est inquiète, si elle est en face de moi, je vais m’interroger, je ne vais pas oser lui demander, cela ne me regarde sans doute pas et puis difficile de savoir trouver les bons mots dans ces situations pour réconforter ; Je vais me dire je l’emmerde plutôt qu’autre chose avec toutes mes questions, j'ai peur des réactions et finalement je vais me sentir mal car, au fond j’ai fermé toutes mes fenêtres intérieures et je ne peux plus rien accueillir sans que ça soit déformé. J’ai perdu confiance aux autres et à moi. Je remets tout en doute, ce que je ressens et la place de l’autre. 

Sur le web, si j’ai envie d’envoyer balader la personne, je le fais et sans retenue. Je n'ai pas la crainte de l'autre, son aspect physique, je suis moins impressionnée, mais seulement si je ne retombe pas dans ce piège où la personne est d’une telle importance que je me plie en quatre pour elle, à m’en oublier. C’est du délire, bien que je le sache, les limites sont vites franchies, les sentiments sont trop forts et je ne sais plus ni penser, ni agir sans l’autre. 
Les relations se finissent toujours, si l’autre n’y met pas fin, je trouverais la moindre brèche pour la casser. Trop de choses refont surface, je suis vite envahie, je ne contrôle plus ce qui se passe dans mon intérieur, c’est d’une violence à en devenir dingue, à faire n’importe quoi pour que ces sentiments cessent de me tirailler. C’est comme si tout refaisait surface d’un coup, sans que je ne sache d’où ça vient et pourquoi. 

Je ne veux plus revivre tout ça, je sais que je ne suis pas à l’abri, les sentiments ne se contrôlent pas, mais cependant j’essais de ne plus tisser de lien, de garder mes distances. Quelque part cela me fruste, comme tout le monde j’ai besoin d’aimer et d’être aimée, mais je préfère subir ces frustrations, ces peurs, ces angoisses, sans l’autre et résister. Souvent les gens me disent que j’ai l’air froide, trop sérieuse et quelque part, cela me satisfait, je garde mes distances. 

Toutes ses ruptures ont été difficiles à vivre et de plus en plus le lien était fort, cela demandait des efforts surhumains. À chaque fois des relations passionnelles sans limite, où je me laissais bouffer et envahir, où il était difficile de mettre fin à tout ce cirque. L’autre pressentait bien cette vulnérabilité et je devenais une roue de secours, j’étais là rien que pour la personne, sans que l’un de nous se soucie de ma face. 
No limite, donc assez, je me suis ramassée assez et je n’en veux plus, c’est trop difficile, je préfère rester sans attaches, tant pire pour ma face. 
Le plus difficile reste de s’apprivoiser, j’ai toute la vie pour essayer de me capter, cela évitera d’aller vers vous autres me cogner.

Commenter cet article

Marie 05/11/2007 22:59

regard lucide et décapant, défaitiste malgré tout. Regarder le verre à moitié plein est aussi une perspective un peu folle, souvent dangereuse, parfois miraculeusement positive. A tenter...

Sév 05/11/2007 23:18

Rien du tout.                                    

Rlcn 31/10/2007 12:51

Tu sais casser ça c'est certain mais ça vaut le coup de l'être en tt cas par toi.Allez une bonne journée.

Sév 31/10/2007 13:11

lol... Journée bonne.         

miriel:0091: 29/10/2007 09:58

Tu te protèges ma douce, c'est normal, mais si tu en souffres....c'est triste...En tout cas, si ce blog te fas du bien car tu t'y exprime librement, alors surtout continues, même si je ne passe pas tous les jours, car la vie à ses exigences hor blog, tu fais partie de mon univers, anonyme mais bien réelle.Rassures-toi, si un jour tu me balances, ben, j'serais triste, mais tu fais comme tu le sens.....Bisouuuuu

Sév 29/10/2007 13:49

Arrête je vais verser une larme. Journée bonne.                    

laure 29/10/2007 09:54

je vais rarement sur les blogs, à part sur celui de l'amie de mon fils.  C'est facile, le net, les gens inventent souvent des scénarios, auxquels ils essaient désespérément de croire, c'est un leurre.Dans ce que tu écris, beaucoup de chose m'ont touchée. Tu te protèges comme tu peux, et quand tu te trouve au milieu d'autres personnes, tu peux te sentir sur une autre planète, solitaire, complètement à part,  c'est comme si tu te dédoublais. Je comprends très bien, c'est parce que tu es compliquée, exigeante et très sensible. Je te souhaite une excellente journée; Quand je pourrai, je regarderai ton blog. gros bisous

Sév 29/10/2007 13:47

Entre autre, oui. Journée bonne.                                             

ManjiLeader 29/10/2007 00:18

Il est sur que s'attacher à quelqu'un est un risque, mais ce risque vaut parfois le coup. Quitte à de nouveau avoir le coeur mutilé.Chaque histoire bonne comme mauvaise nous fais avancer, parfois par un bien étrange chemin il est vrai.S'ouvrir aux autres ets une vrai épreuve, surtout quand le passé à été un "enfer"...La toile devrait parfois s'appeler le mur, car elle permet d'en édifier un et de nous protéger de ce qui peu nous faire peur. Que celà bien ou non.Tes mots sonnent juste et rappellent nombre de souvenirs.Merci.Prend soin de toi.Bonne nuit.

Sév 29/10/2007 00:20

Nuit bonne.