Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon Etoile, Prête-Moi Ton Oreille

En créant cet espace, je pense à laisser une trace avant le départ sans date. Peut-être demain, peut-être dans quelques années... Un lieu d'échange, un confident où je ne sais quand je lui rendrais visite, ni même pourquoi ?

Sortie En Douce

Publié le 21 Mars 2008 par Sév in Au fil des rencontres

Ce matin, j’avais peur de me lever… Je me suis réveillée doucement et j’ai senti Félix sur mon ventre, comme d’habitude il attendait que le réveil sonne. Je me suis aussitôt dit : « tu ne dois en rien stresser, ça va aller ». C’est étonnant, je n’avais plus le mal être d’hier au soir, ces sentiments néfastes avaient disparu. Je me suis sentie presque légère, alors qu’hier tout m’est tombé dessus, j’ai dû stopper ça par une bonne cuité, c’était trop insoutenable.
Au passage de la salle de bain, il m’a suivi comme toujours et hop un autre rituel, avant de me laver, je lui ouvre les robinets et il joue avec l’eau, ce qui l’incite aussi à boire. Pendant ma toilette, il s’amuse à me déballer ma trousse de toilette ; Il adore jouer avec le rasoir et la brosse à dents. Je n’ai pas perdu un seul instant à l’observer, ça me faisait un bien fou de le voir si calme avant l’heure fatidique. Là en plus il émettait un ronronnement assez fort, comme une musique ce truc m’apaisait, je n’en revenais pas, je n’ai plus ressenti le chagrin, ni la tristesse. Je suis partie calme bosser. Sur le trajet, j’ai versé quelques larmes, mais il n’y avait plus ce truc lourd d’hier soir.

Je l’ai eu en tête toute la matinée, mais j’ai quand même réussi à vaquer à mes occupations. A midi ensuite, j’ai senti l’instant approché, l’angoisse montait de nouveau, suivi de la peur (de l’inconnu, de la souffrance qu’il va ressentir, du vide, de la douleur…), les films recommençaient à sortir. C’est incroyable, mais à ce moment là, j’ai ressenti les ronronnements de Félix dans mon intérieur, je sais pourtant qu’en rien, à cet instant, il ronronnait car…

A 12h15, je reçois enfin le coup de fil : « Il vient de partir, ça été. Quand le vétérinaire est rentré, il l’a reconnu, il a filé dans les escaliers, alors je lui ai demandé de sortir un peu et Félix est revenu, j’ai réussi à le prendre dans mes bras. On l’a mis dans la caisse sans mal, il s’est laissé faire et le véto est parti avec. Tu peux le reprendre au cabinet entre 16h et 16h30 ».
Ouf… Soulagée, il n’a pas été affolé du départ. Quand j’ai raccroché, j’ai senti m’envahir une grosse bouffée et là j’ai fondu en larmes. Petit à petit, j’ai repris mes esprits, en me disant que c’est tout, il dort à l’heure qu’il est.

A 16h, j’arrive au cabinet, quelque peu stressée, me demandant comment se trouve Félix.

La secrétaire me dit :

« Il n’est pas encore fait Félix, ils ont eu une urgence entre deux ».

Je lui réponds :

« Comment il doit être mal ! Il va comment ? »

« Il va bien ton chat, mieux que toi, je viens d’aller le voir et il est calme. D’ici une heure, je pense que ça sera fait, tu n’as pas de courses à faire maintenant ? »

« Non, justement, mais je vais trouver à m’occuper la tête »

« Je te rappelle dés que c’est fait et ton Félix va bien, ne t’en fait pas comme ça. Il est dans la pièce à côté, tu l’entends là ? »

Bien sur que non, je ne l’entendais pas. Je n’en revenais pas, Félix attendait bien sagement et ça depuis 12h30, sans ricaner.

A 18h, la secrétaire m’a rappelée. Félix était dans la caisse, son regard était craintif mais en rien affolé. Le vétérinaire me dit :

« Ton chat est pas du tout méchant, il n’a presque pas bougé. Donc nous aurons les résultats Mardi, dépose ça à la pharmacie dés ce soir. En attendant, je te donne un autre traitement car apparemment il y a encore des cristaux dans les urines. Il y a sans doute une bactérie et l’analyse va nous permettre de savoir ce que c’est exactement et ainsi nous pourront mieux le traiter. »

J’ai repris Félix, c’était enfin passé, j’étais soulagée. Quand nous sommes rentrés, j’ai ouvert la cage, il est sorti doucement, en rien affolé. Il a aussitôt été dans sa gamelle de croquettes et entre deux il venait se frotter demander des caresses.

C’est l’effet inverse, le chat qui me rassure. Je ne regrette pas de ne pas l’avoir accompagné, il n’a pas eu tout mon stress et je sais qu’il savait tout ça. Je ne reviens toujours pas de son calme, il est là comme si que rien ne s’était passé, il redemandait même à ressortir.  

Comme quoi tout est imprévisible. Nous sommes vivants tous les deux et lui va bien, c’est ce qui est le plus important, il est en rien traumatisé. Il ne reste plus qu’à attendre les résultats, pour Mardi normalement.

Cool Zen Relax

Commenter cet article

domi 23/10/2008 00:31

Là le chat ressemble au mien

Sév 23/10/2008 01:19


Ah
oué.                                   



Mezukai 17/04/2008 20:21

kikou je trouve que ton ressemble beaucoup o mien ton chat est vraiment mignon vas sur mon blog il ya une parti specialement reservé a lui!!!!!

Sév 17/04/2008 21:06


Ah
oué.                             


benjamin 13/04/2008 10:36

kasse de rire le chat

Sév 13/04/2008 14:34


Ah
oué.                                 



maco 02/04/2008 19:46

Petit chat sur ton blog, petits chiens et chat sur le mien, nos angoisses, nos tourments, nos soutiens, nos amours.... les mêmes !!Merci de te promener parfois sur mon blog et d'y laisser une trace !!!

Sév 02/04/2008 19:53


Rien
de.                                 



chibi 25/03/2008 04:43

Bon ca m'apprendra a pas faire la lecture dans le bon sens .J'ai compris ou il etait .Sacrée aventure ...Au moins ,apres tout ca il ne pert pas l'appeti et ca s'est tres bon signe .

Sév 25/03/2008 10:21


Ah
oué.