Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon Etoile, Prête-Moi Ton Oreille

En créant cet espace, je pense à laisser une trace avant le départ sans date. Peut-être demain, peut-être dans quelques années... Un lieu d'échange, un confident où je ne sais quand je lui rendrais visite, ni même pourquoi ?

Dame Lune: La peur du changement

Publié le 7 Décembre 2006 par Sév in Au fil des rencontres


- Vous pouvez en sortir

- Je suis pas sur d'en vouloir. M'en sortir, voudrait dire changer, sortir de tout ça... Mais tout ça je m'y suis habituée.

- Oui, c'est exactement là que le problème se trouve vous êtes partagée entre diverses peurs et diverses recherches.

- Je suis pommée j'ai l'impression de plus savoir avancer en même temps je me suis habituée a ce monde que je me suis construit. C'est un peu ma bulle et changer tout ça demande de la volonté. Il faut savoir où aller dans ce changement. Le changement est inconnu. J'ai trouvé un semblant d'équilibre.

- Vous voudriez ne plus être angoissée mais affronter vos peurs vous angoisses beaucoup aussi. Vous avez peur de perdre plus en changeant quelque chose. C'est ce semblant d'équilibre que vous avez peur de rompre quoi que vous fassiez.

- Je fonce droit dans un mur.

- Mais si vous regardez bien, il n'y a pas d'équilibre, vous avez évolué.

- Tout ça est nuisible.

- Qu'est-ce qui est nuisible selon vous ?

- Je me détruit a petit feu, je vais le payer. C'est trop de tension trop de refoulement. Je suis dans l'illusion je me ment je fais semblant et comme si. Dans tout ça, j'ai trouvé cet équilibre, qui me permet de tenir. M'imaginer autre, je ne peux pas.

- Ne cherchez pas à vous imaginer autre, c'est évidemment angoissant, mais cherchez des petits pas, pas des grands pas.

- Bon  une petite question simple, qu'est ce qui est la chose la plus importante actuellement pour vous dans votre quotidien?

- Le web, l'échange virtuel.

- Vous pouvez donc en conclure que vous avez besoin de fuir ce que vous vivez. 

- J'en suis consciente.

 

Commenter cet article

Gaelle 16/08/2007 21:47

Le web et l'echange virtuel c'est vrai c'est fait pour s'évader et ca fait du bien

Sév 16/08/2007 21:48

Clair.                                

Paul 22/06/2007 03:54

d'abord merci de ta visite, et d'avoir pris le temps de me lire...Mais ton commentaire veut dire quoi precisementJe l'aime, je doit tout lui dire, tout crier, mettre un son à ma douleur? que dois je faire?J'aime beaucoup ton texte sur la lune....il résumme beaucoup de choses....Tellement de  choses...A te lire, au plaisir

Sév 22/06/2007 16:57

Plaisir...                                     

Cadena 04/06/2007 00:50

Sa parait trop simple de l accepter non ? donc tu devrait te punnir d etre aussi valitudinaire peut etre ? je pense pas que  lon doit pas en sortir, c est ce qui fait notre force, notre alterité,  je trouve sa sympathique devoir les demarches, c est durent de ce rappeler ce qui est inné dans nos pensées. Ya tellement de chose dont on pense, le fait de stopper cette demarche, de ce dire que l on peut prendre le controle de sois meme, a la limite de ce dire que l on peux se persuader qu un mauvais acte benin, puisse etre finalement bien car cela monte que l on a nous aussi des defauts et donc que l on eut sombrer ou que l on merite de se noyer dans la tristesse ou dans une bulle imaginaire dont seul nous voyons notre propre vision des choses ce qui ne peut nous raprocher des autres mais bels et bien de s y eloigner.

Cadena 04/06/2007 00:34

Sachez que le malheur agit comme une sorte de drogue, et la dependance s installe rapidemment. Je te trouve bien Courageuse, de t exprimer comme sa, de mettre ce que tu ressent, j ai fait la meme chose, sur un blog j ai mis ce qui me pationne le plus, C est une façon de ne pas oublier qui je suis, car parmis tous ces autres, il a bien fallut s adapter. Faut il pour autant s adapter, ou assumer son alterité, d etre antipathique envers tous. D erte aussi exigent, d en vouloir a nos proches car ils ne sont pas si comprehensifs ou attentionnés que nous. Est ce au final les autres qui son egoistes de ne pas se souciez du mal qu il nous procurent, ou est ce nous qui le sommes de ce conciderer comme "gentil" et de ne pas accepter d etre laissser de coté, alor que l on ne le merite pas. Ne serais ce pas une forme de jalousie, meme si le fait d en prend conscience serait le meilleur halibi pour conredir ce que lon avance ?