Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Mon Etoile, Prête-Moi Ton Oreille

En créant cet espace, je pense à laisser une trace avant le départ sans date. Peut-être demain, peut-être dans quelques années... Un lieu d'échange, un confident où je ne sais quand je lui rendrais visite, ni même pourquoi ?

L'homosexualité

L'homosexualité n'est pas une maladie.
 

 

 
 
>> Un consensus scientifique
 

On entend par homosexualité, les relations amoureuses, affectives et sexuelles entre personnes de même sexe, hommes ou femmes.

L’homosexualité a été longtemps considérée comme une maladie. Depuis le 17 mai 1990, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a retiré l’homosexualité de la liste des maladies mentales.

L’homosexualité n’est ni une perversion, ni une déviation sexuelle, ni un comportement contre nature et elle n’a rien à voir avec la pédophilie.

 

 
 
>> Personne ne l’a jamais choisie
 

Homme ou femme, que l’on soit hétérosexuel ou homosexuel, on ne choisit pas son orientation sexuelle. Si un tel choix était possible, il est fort probable que peu de personnes opteraient pour la voie socialement la plus difficile pour trouver l’amour.

 
 







La diversité sexuelle
 
>> Une question de respect
 

Les attirances sexuelles ne sont pas les mêmes pour tout le monde. La majorité des hommes éprouvent une attirance émotive et sexuelle pour les femmes, et la majorité des femmes éprouvent une attirance émotive et sexuelle pour les hommes.

Toutefois, la nature n’a pas voulu que ce soit le cas pour tous les hommes et pour toutes les femmes. Ainsi, des hommes sont attirés émotivement, affectivement et sexuellement par des hommes, et des femmes le sont par d’autres femmes. Ce sont des gais et des lesbiennes.

Par ailleurs d’autres personnes sont bisexuelles, étant attirées à la fois par les hommes et par les femmes. Pour certaines personnes, l’identité à leur genre masculin ou féminin ne correspond pas à leur sexe biologique. Ce sont des transgenres.

 
 
 
>> Elles ont des droits
 
Depuis toujours, il y a des femmes qui éprouvent un sentiment amoureux, une attirance émotive et sexuelle pour d’autres femmes.

 
 

     
 
Un choc pour les parents
 
 
 
>> Le triomphe de l’amour
 

À la naissance d’un enfant, les parents ne peuvent imaginer qu’il pourrait être homosexuel, et ils font déjà des plans pour son avenir. Un jour arrive où ils apprennent que leur enfant n’est pas tout à fait comme ils l’avaient imaginé.

Catastrophe, honte et déshonneur de la famille : cette réaction est compréhensible. Rares sont les parents qui sont préparés à apprendre que leur enfant est homosexuel. Toutefois, l’amour des parents pour leur enfant triomphera de tous les préjugés envers l’homosexualité.

 
 
L'honneur de la famille

>> Un bouleversement culturel
 

L’honneur de la famille est une valeur universelle. Pour certaines familles, le dévoilement de l’orientation homosexuelle de l’un de leurs membres est vécu comme un déshonneur qui entache leur réputation, l’homosexualité étant contraire à leur culture.

Or, notre société a réévalué sa compréhension de l’homosexualité. Nombre de familles acceptent maintenant que l’un de leurs membres soit gai ou lesbienne, sans que cela ne remette en cause les valeurs de la famille.


Collectif contre l'homophobie            




SOS homophobie












Homophobie.Org

 





 
Une égalité pour tous


>> Y compris pour les personnes homosexuelles

 

La Déclaration universelle des droits de l’homme énonce que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.

Au Canada, ces principes sont encadrés par la Charte canadienne des droits, au Québec par la Charte des droits et libertés de la personne. Tel est le cas dans chacune des autres provinces canadiennes ainsi que dans d’autres pays.

Dans les faits, cela signifie que les hommes et les femmes vivant dans notre pays ont tous et toutes les mêmes droits, indépendamment de leur race, leur origine nationale ou ethnique, leur couleur, leur religion ou leur orientation sexuelle.



 

 

 

 

>> Les lois sont les mêmes
pour tous et toutes

 

Notre société est une société civile et laïque où il y a une séparation entre l’Église et l’État. Il n’est pas permis d’exercer une quelconque discrimination sur la base de l’orientation sexuelle, que ce soit au nom de croyances religieuses ou pour tout autre motif.

 

 

 

>> Un enrichissement collectif

 

Les personnes homosexuelles sont fières d’appartenir à une société qui reconnaît leur différence au même titre que les autres groupes minoritaires.

Chaque année, des milliers de nouveaux arrivants provenant de partout au monde viennent enrichir notre société de leurs connaissances et de leurs valeurs. Plusieurs de ces personnes ont choisi le Canada en raison de son ouverture aux différences, y compris pour son ouverture à l’homosexualité.