Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Mon Etoile, Prête-Moi Ton Oreille

En créant cet espace, je pense à laisser une trace avant le départ sans date. Peut-être demain, peut-être dans quelques années... Un lieu d'échange, un confident où je ne sais quand je lui rendrais visite, ni même pourquoi ?

Pourquoi Est-Elle Si Méchante ? Parce Que... (Partie 8)

Publié le 9 Mai 2008 par Sév dans Entre Nous

Je crois que c'est la Partie 8, je me suis plantée et comme je m'y perds, je le remets à jour et j'ajoute une catégorie dans le grenier : "Entre Nous", qui sera consacrée aux dialogues de la toile, ça fera moins bordel.

- Bon alors comment vas-tu ?

- Toujours pas passé le cap de la vraie vie ?

- Hein ?

- Tu devrais comprendre

- Non

- Car tu es une fille intelligente

- Mais encore ?

- lol

- Ben je sais pas, vivre

- Vraiment

- Je vis

- Non

- Je savais bien que j'étais fantôme

- Merci de me le confirmer

- Tu sais que tu peux compter sur moi

- Pour ?

- Pour te confirmer les choses

- Mais bien sûr

- J'ai besoin du contact physique moi

- Pas toi ?

- Non

- T'es bizarre quand même

- ...

 

- Pourquoi me réponds tu en pointillé ?

- En pointillé ?

- Un coup oui, un coup non

- ...

- Je peux savoir la couleur de tes yeux ?

- Verts

- Yeux verts verts ou verts marrons ?

- ...

- lol

- Super passionnante mademoiselle...

- Tu fais quoi de beau ?

- Je dial

- Cam ?

- Dial

- Tu fais cam ?

- Je dial te dis-je !

- Oui mais t'arrive t'il de faire cam ?

- Ca arrive

- Ca te dit là ?

- NON, ça me dit rien

- Tu as trouvé l'homme qu'il te faut ?

- Je cherche pas

- T'es là pourquoi alors ?

- Pour baiser !

- lol

- Ca faisait longtemps que je t'avais pas agacé

- Tu m'as déjà agacé ?

- Je vais rejoindre la vraie vie, bye

- Oui, bye


commentaires

Plouf !

Publié le 4 Mai 2008 par Sév dans Vous Autres

Un peu, beaucoup,

    La coupe est pleine,

        Encore à peine,

              Toujours des coups.

            Trop bourrée

                Pour être clean,

                     Je ne suis pas assez teubée,

                          Je ne connais en rien la frime.

                    Encore allez,

                         Prenez moi pour une conne,

                               La tête sonne.

                           Je veux plus comprendre

                                Ce monde en rien tendre.

                            Bande d’hypocrite,

                                 Je connais la suite,

                                       Elle va marcher

                                             Et tomber,

                                                   En rien elle va capter.

                                              Je fais comme vous voulez,

                                                  Je ne bronche pas,

                                                        Je ne la ramène pas,

                                                            Je ne vois rien,

                                                                       Je ne dis rien

                                                                              Et je me la boucle,

                                                                                 Bande de ploucs !

commentaires

Plus Rien

Publié le 30 Avril 2008 par Sév dans Maintenant

 Il n’y a plus rien,

     Tout est bien loin,

          Intouchable,

               Impalpable,

                     Enfui

                          Dans l’oubli,

                                Se creuse la distance

                                     Et remonte l’absence,

                                           Il n’y a plus rien.

                                       Je me perds

                                   Dans cette colère,

                             Je la retiens,

                       Je ne sais d’où elle vient.

                Ce vide sans appel,

                     Juste elle qui traîne,

                          Une inconnue qui pèse,

                                Il faut que tu la taises,

                                      Je ne veux pas d’elle.

                                           Un vent froid,

                                     De milles éclats,

                                La foudre tombe,

                           La douleur inonde

                     Cette masse imposante.

                Lourdeur frappante,

                     Existence latente,

                          Rien n’a de sens,

                              Reste quelques traces,

                                    Plus aucune place,

                                          Ici et là,

                                                Encore je reste là

                                                     Sans savoir pourquoi.

                                                            Je ne veux plus croire,

                                                        Plus rien savoir,

                                                  Juste attendre le soir,

                                            Comme la fin du monde,

                                       Laisser passer ce temps,

                                   Où le jour tombe

                               Et s’éloignent les gens ;

                          Il n’y a plus rien,

                              Ni à espérer,

                                   Ni à oublier,

                                       Juste à calmer

                                            Toutes ces traînées

                                                 De déchaînés.

commentaires

Chut...

Publié le 27 Avril 2008 par Sév dans Au fil des rencontres

Je veux être un chat !

Tranquille la vie
commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 80 90 100 > >>