vous autres

Publié le 30 Mai 2007

anti_bug_fckC'est une horreur ! Dimanche encore jour de fêtasse. Une corvée ! La fête des mères. 
Il ne faut pas déroger à la règle qui est censée donc, ce jour là, montrer qu'on est bien la fille à sa mère et donc nous devons (devoir) offrir tout bonnement un cadeau. Il est sensé (encore) dire "je t'aime maman", eurk... ça pu la mitonnerie. Je me casse la tête savoir quoi offrir, pour faire mon devoir de bonne fifille. 
Un jour d'une de ses fêtasses, j'avais offert un dauphin (genre foirfouille) tout bleu tout brillant et ouvert "la prochaine fois convient avec tes frangines de me payer un voyage au lieu de ses petites babioles", oué...

Je n'ai pas envie d'offrir un cadeau a contre coeur, mais je vais le faire et hop une fleur toute simple le geste sera fait ! Et puis je ne vais pas donner une occasion de plus de me faire lyncher, je vais donc faire le mouton, faire semblant, avaler ma rancoeur.

On a qu'une maman, mais voilà, je ne peux aller contre mes sentiments. On a jamais eu d'affinité, nous sommes des inconnues l'une envers l'autre, nous faisons semblants et comme si et si je déroge à tout ça je vais m'en prendre plein la face et j'en ai franchement pas la force ni le courage.

Je ne sais pas ce que j'éprouve vraiment pour elle, parfois je me demande comment me considère t-elle ? C'est à mes yeux une inconnue, quand on se croise les regards se dévient, pourtant nous ne nous sommes jamais enyeulé, mais il y a des sentiments amers qui ne trompent pas. Je n'ai pas envie de puiser plus profond. Ses jours de fêtes m'emmerdent grave tout simplement.

Je me dis, si demain je venais à mourir, je ne regretterais rien en ce qui me concerne et je ne referais pas le passé. Il y a des choses dont tu ne peux pas aller contre et résister c'est du masochisme. Je me considère un poil maso mais je suis sereine quelque part par rapport à tout ça. Je n'ai jamais manqué de respect, j'ai toujours fait gaffe de ne pas blesser, j'agis comme si demain ne sera plus. je peux partir de ce monde tranquille...

myspace layouts, myspace codes, glitter graphics

Voir les commentaires

Rédigé par Sév

Publié dans #Vous Autres

Repost0

Publié le 28 Mai 2007

« J'ai mal ici, ce n'est pas normal, je dois faire de l'oedème et c'est sans doute dû à mon diabète. » Vous avez déjà croisé un hypocondriaque ? Vécu avec même ? C'est... stressant et je me demande d'ailleurs si ce n'est pas contagieux. Depuis des années, je me coltine toutes sortes de maladies, toutes (ou presque) y ont passé.

La personne rentre, vu sa tête, je me demande ce qu'elle a comme maladie aujourd'hui. D'ailleurs est-ce que je connais une autre tête d'elle ? NON... Je n'ose pas demander si ça va, je le demande même plus, puisque ça ne va jamais. De toute façon, je vais vite savoir ce qui ne va pas. À peine assise, hop là, vas y, raconte moi ta soit disant maladie.

Aujourd'hui c'est le ventre, voyons voir ce qu'on va bien trouver comme bébète. Ah oui, le cancer des intestins, pas mal. Punaise, on va bientôt lui couper un boyau, aie... J'ai comme mon ventre qui gargouille soudainement. C'est serré, anormalement oué et ça fait mal, il y a quelque chose de pas normal. Les docteurs ne voient toujours pas tout, il est important qu'il fasse une radiographie. Punaise, je me demande soudainement, combien de radio cette personne passe sur l'année, afin de voir si tout est normal ?

Cette maladie est contagieuse, à peine je me retrouve seule sans rien faire, ça m'arrive, donc sans mon amant d'ordi, que je me demande si c'est normal d'avoir autant mal au bide... et de là je me demande si je n'ai pas un truc qui se trame en douce. Je me vois déjà sur le billard, l'enfer, à l'hosto... STOP ! Ce n'est rien que mental ! Elle m'a refilé ses peurs, merci du cadeau. 
J'ai peur du noir, j'ai l'impression d'être aveugle, de ne plus voir claire, je suis oppressée. Petite on s'est aperçu de mon presbyte et ma myopie trop tard pour la guérir et on m'a lâché :  « Surtout, si un jour, tu ne vois plus rien, dis le moi, pas que tu sois aveugle », dans ma tête je me suis vu de suite sans lumière d'un coup et depuis je supporte plus le noir complet, il me faut toujours une petite lueur pour casser ce noir entier.

Les maladies mentales sont contagieuses, je pense avoir hérité de l'hypocondriaque ? Vite il me faut mon ordi, pour éradiquer ce mal.

myspace layouts, myspace codes, glitter graphics

Voir les commentaires

Rédigé par Sév

Publié dans #Vous Autres

Repost0

Publié le 22 Mai 2007

Quand une personne part et meurt, les gens parlent de ce départ regretté. Ce qui m'étonne toujours ce n'est pas que nous parlons d'elle mais, que nous en parlons en disant "c'était un être exceptionnel, rendons lui hommage" et blabla... C'est un bel hommage oui... 
Mais pourquoi les gens ne lui ont pas dit en son vivant ? Pourquoi faut-il ce genre de cérémonie pour regrouper ce monde et rendre cet hommage ? La personne est plus là et elle ne voit pas ce qui lui est destiné et d'ailleurs elle est plus là pour les remercier. 
C'est beau de voir des gens réunis pour la même cause, la même personne... 
Pourquoi les sentiments sont si difficiles à dire à ceux qu'on aime ? Pourquoi tout simplement s'exprimer ne vient pas tout naturellement ? Pourquoi faut-il toujours se cacher pour pleurer ? Pourquoi avoir peur de ce qu'on éprouve ?

myspace layouts, myspace codes, glitter graphics

Voir les commentaires

Rédigé par Sév

Publié dans #Vous Autres

Repost0

Publié le 20 Mai 2007

Les contraires s'attirent, dit-on... je penserais plutôt l'inverse, où alors je me fais une fausse idée des personnes ou même de moi-même. Je tombe souvent sur des frustrés, des personnes mal dans leur peau et je finis souvent par devenir leurs oreilles mais, aussi leur épaule. Ce qui m'agace, c'est qu'à chaque fois, je deviens leur confident, mais alors rien que ça... Je deviens une sorte de roue de secours. Je viens te voir en cas de besoin et seulement ça. Peu importe si je vais bien ou pas, même comment je vais. On va le demander pour démarrer la converse, histoire de faire poli, mais la réponse sera toujours « oui, ça va », de toute façon, que j'aille bien ou pas, on s'en fou et si je ne vais pas bien, je ne le dirais pas, par pudeur mais aussi car, cela m'est difficile à dire.

Quand j'étais petite et ado, il était interdit de ne pas aller bien sous peine de se faire remballer, cela marque. Si tu pleures, t'es une mauviette. Donc voilà, j'ai l'impression d'être formatée et le pire c'est que pour un rien je me mets dans des états pas possible. A l'intérieur c'est le chamboulement, ça boue, au moindre truc. J'ai du mal à tout contenir.

Les gens que je croise me voient comme une bobonne, forcément je n'arrive pas à dire non, ça se voit de loin, ou alors ça se sent, car même sur le net, ça finit aussi ainsi. Et je ne peux pas dire « non, écoute je ne peux pas t'écouter, je ne suis pas disposée pour », impossible, je vais m'en vouloir à mort et je vais me demander ce que la personne avait. Tout de suite je me projette à travers l'autre, je suis curieuse de son vécu et vite je rentre dans le fantasme pour dire de maintenir cette relation qui est complètement contradictoire. Je ne veux pas mais, j'en ai grave envie et j'en ai grave besoin... et tant pire pour ma yeule.

Par la suite bien sûr ça devient insoutenable, je n'arrive plus à tout gérer, l'autre qui me bouffe et je ressens une sorte de malaise. Elle n'est pas bien dans sa peau, je l'aime bien malgré tout, je l'écoute mais, ce n'est plus comme au début, je sais plus vraiment être à sa disposition car, j'ai pris conscience que je ne suis pas à ma place dans cette relation, c'est malsain, je suis trop mal. J'aimerais de l'affection, un peu de communication, mais dans les deux cas je suis trop en manque, c'est trop impulsif, invivable donc je vais contourner, fantasmer et me projeter à travers l'autre. Et l'autre sent cette vulnérabilité et finit par m'envahir de tous sens.

J'en ai ras le bol des relations humaines, mais je suis aussi dedans, alors qu'avec les bêtes ça passe mieux, quoi que je les aime aussi à la folie mais, ils n'ont pas de conscience et savent ce qu'ils veulent. Il n'y a aucune hypocrisie dans cette relation.

J'ai besoin de ses échanges malgré tout. J'attire ceux qui sont dans le même cas. Avis a la prochaine claque. 

Voir les commentaires

Rédigé par Sév

Publié dans #Vous Autres

Repost0